31 déc. 2017

Le Bonheur des Banquiers

A la fin du règne de Louis XIV les nouveaux riches troublent l'ordre social de la haute aristocratie. Fils d'un banquier, les frères Crozat amassent la plus grande fortune de France. Pierre, le cadet, décore ses résidences avec ses collections de peinture Vénitienne et Flamande.

Louis XIV était devenu dans ses vieux jours le symbole d'une société périmée et frustrante. Sa mort en 1715 déclenche une libération des moeurs de la haute société. Inventeur du thème des Fêtes Galantes, Watteau est enfin reçu en 1717 à l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture, suivi deux ans plus tard par Lancret. La même année, Watteau décore une salle à manger de Pierre Crozat avec quatre peintures galantes à prétexte mythologique sur le thème des quatre saisons.

Dans cette ambiance libérée, les financiers sont déchaînés. Ancien conseiller particulier de Louis XIV, le marquis de La Faye fait fortune en 1719 avec la bulle spéculative de Law. Il a l'intelligence d'utiliser immédiatement cet argent facile dans l'achat de résidences et n'est pas affecté par la banqueroute de Law en 1720.

Ami et rival de Crozat, La Faye veut devenir un symbole de la nouvelle société. Ce quadragénaire célibataire aime les plaisirs. Il commande à Lancret une version plus moderne des Quatre Saisons qui seront une apologie du plaisir nonchalant. Lancret a besoin de se démarquer de Watteau. Ces quatre huiles sur toile 115 x 94 cm peintes autour de 1720 avec une élégance exquise lancent sa carrière.

La série des saisons de Lancret est séparée par un marchand d'art après 1785. Le Printemps où les couples se forment et l'Eté consacré au bain des femmes sont acquis par l'impératrice Catherine de Russie. L'Automne des libations galantes menées par Pierrot et Colombine a été vendu pour $ 1,2M incluant premium par Christie's le 27 avril 2017.

L'Hiver qui vient de refaire surface après 128 ans hors de vue du public est estimé $ 1,5M à vendre par Sotheby's à New York le 1er février, lot 69. Parmi les saisons du salon du marquis, c'est la seule scène d'intérieur. Le plafond très haut atteste d'une envie inégalée de luxe et les sinuosités des tentures murales ouvrent la voie à l'ambiance douillette de la Régence.

Je vous invite à regarder la video partagée par Sotheby's s'appuyant sur la redécouverte récente de l'Hiver pour comparer cette peinture avec sa gravure par Le Bas.