9 déc. 2017

Toiles d'Araignées chez les Filles

La transition du kérosène à l'électricité incite Tiffany à porter son effort sur la création de nouvelles lampes. Dans les toutes dernières années du XIXème siècle il crée un atelier de filles pour couper les plaques de verre, une activité qui requiert trop de soins pour être confiée aux hommes.

Tiffany a pris un risque social et ne s'en vante pas. La compétition est rude et hostile entre l'atelier des hommes et les Tiffany Girls. Elles n'ont pas le droit de se syndiquer et doivent quitter l'entreprise quand elles se marient.

Le nom de la responsable de l'atelier des filles, Clara Driscoll, a fait surface en 2006 après la découverte et l'étude de sa correspondance personnelle. Tiffany avait réembauché cette jeune veuve après la disparition temporaire d'un second prétendant. Tiffany a eu de la chance : Clara avait des dons artistiques.

Clara a adapté l'atelier pour créer des abat-jour à motif naturaliste composés d'une multitude de plaques colorées. Son nom apparaît une seule fois, dans un article du New York Daily News en 1904 : elle est créditée de la création de la lampe Dragonfly qui a valu une médaille de bronze à la Tiffany Glass Company à l'Exposition Universelle de Paris en 1900.

Les filles varient les motifs. Certaines lampes de la première phase ont aussi une base renflée à décor d'une mosaïque de verre encadrée par des montants métalliques. La lampe de table Cobweb and Apple Blossom de 61 cm de haut entre dans cette catégorie. Les toiles d'araignées fixent de superbes zones radiantes autour desquelles les couleurs des fleurs se positionnent élégamment.

Ce modèle est extrêmement rare, peut-être rendu obsolète par la mise au point par les Tiffany Girls à la fin de 1901 de la Wisteria lamp dans laquelle l'extraordinaire complexité d'assemblage est limitée à l'abat-jour.

Le 13 décembre à New York, Sotheby's vend une lampe Cobweb and Apple Blossom réalisée vers 1900 par Tiffany Studios, lot 222 estimé $ 700K. La date terminus ante quem attestée par le monogramme Tiffany Glass and Decorating Company tamponné sur la base est 1902.

La lampe Cobweb est basée sur une conception similaire. Un exemplaire électrifié de 77 cm de haut était une des deux pièces vedettes de la collection du Louis C. Tiffany Garden Museum à Matsue, Japon, discutée dans cette chronique avant sa dispersion par Michaan's en novembre 2012. L'abat-jour est composé entièrement de toiles et la base est décorée de fleurs des champs.