26 déc. 2017

Une Alfa Romeo au Queensland

Pendant la première guerre mondiale, les constructeurs d'automobiles sont réquisitionnés pour l'effort militaire. L'ingénieur Romeo prend le contrôle d'Alfa pendant cette phase.

Après la guerre les deux fabricants opérant à Milan, Isotta Fraschini et Alfa, tentent l'un après l'autre d'entrer dans le marché de la voiture de luxe par une ré-ingénierie de leurs châssis de compétition d'avant-guerre. Le prix élevé de l'essence et la taxation excessive des fortes cylindrées découragent cependant les clients Européens et ralentissent durablement ce redémarrage du haut de gamme.

Alfa qui est devenu Alfa Romeo en 1920 crée la G1 la même année avec deux prototypes engagés dans la Coppa del Garda pour lancer le modèle. La production est réalisée à partir de 1921. Les ventes ne démarrent pas et les 50 exemplaires de la série sont exportés en Australie. Alfa Romeo renonce à une évolution de la G1.

Une G1 a survécu et conserve son moteur en matching number. Elle est à vendre par RM Sotheby's à Phoenix le 19 janvier, lot 236.

Deux fois barn find dans la même ferme du Queensland, cette voiture presque centenaire a eu une existence plutôt chahutée. Son estimation est imprévisible.

Son premier propriétaire est un homme d'affaires du Queensland qui la cache aussitôt dans l'arrière-pays pour qu'elle échappe à ses créanciers. Elle ne sort pas de cette ferme quand des ouvriers agricoles la découvrent vers 1947 et l'utilisent dans leurs travaux quotidiens. Après un accident qui a cassé l'essieu arrière, le moteur est retiré pour actionner une pompe à eau.

Redécouverte en 1964, elle est récupérée par un amateur qui cannibalise pour elle une autre G1. Il lui fait construire une carrosserie dans le style d'un torpedo cohérent avec la période du modèle. Sa G1 reconstituée est exhibée à la fin des années 1970 dans des évènements locaux où elle est chronométrée à 134 Km/h, toujours au Queensland.

En 1995 un nouveau propriétaire s'intéresse à cet ancêtre. Pour la remettre en circulation, il remplace les pièces usées et demande à Michelin de réaliser des pneus neufs avec de l'outillage ancien. La G1 est à nouveau transformée après 2012, devenant une voiture de course à deux places à roues externes inspirée de l'Alfa Romeo 20/30 ES. La vidéo partagée par SuperCarClassics la montre en fonctionnement pendant les Mille Miglia Storica 2014.