29 déc. 2017

Une Chaise en Boiserie de Chêne

Etymologiquement, wainscot désigne un panneau de boiserie. Pour couvrir les murs et réaliser les faces avant des coffres, les menuisiers utilisent le chêne, bois tendre et sans noeud, pour ciseler les figures géométriques et foliées qui sont à la mode dans l'Angleterre rurale au temps des Stuarts.

Le wainscot armchair est un modèle de siège en chêne avec des caractéristiques bien définies : pieds avant tournés, pieds arrière de section carrée, bras de fauteuil, entretoises basses sur les quatre côtés, absence de rembourrage. Le haut dossier surmonté d'une crête et le pourtour du siège sont ciselés avec une opulence qui atteint l'extravagance.

Les pionniers Puritains qui s'installent en Nouvelle Angleterre reconstituent spontanément leurs modes de vie d'origine. Les notables veulent meubler luxueusement leur pièce principale et utilisent les talents des artisans émigrés avec eux.

Le 20 janvier à New York, Sotheby's vend un wainscot armchair de l'Amérique coloniale, lot 723 estimé au-delà de $ 300K. Réalisé autour de 1650, elle a appartenu successivement à seulement deux familles, Mansfield à New Haven pendant son premier siècle et Merriam par la suite. Richard Mansfield, originaire d'Exeter, était un des fondateurs de la colonie de New Haven en 1639.

C'est un très beau siège dans sa catégorie, avec des planches dont le contour est resté simple. Sous les diverses couches apportées au fil du temps, les analyses ont permis d'identifier des traces du pigment d'origine en bleu de Prusse pâle.

Les motifs ciselés de son dossier sont presque identiques aux panneaux de deux coffres qui sont de toute évidence de la même main. Un ancien charpentier de bateau nommé Lawrence Ward était établi autour de 1650 comme menuisier et tourneur à New Haven. Il transférera son activité à Newark quand cette ville sera créée par des Puritains de New Haven en 1666.