3 janv. 2018

Tentations Caravagesques

Caravage a introduit l'instant dramatique dans l'art, avec des innovations dans la composition et dans l'utilisation contrastée de la lumière. Quand il est forcé de quitter Rome en 1606, Bartolomeo Manfredi transmet sa vision artistique aux jeunes artistes de tous pays qui cherchent fortune à Rome.

Manfredi emmène ses amis dans les tavernes et les beuveries et est probablement le premier à peindre ces scènes de mauvaise vie qui caractérisent la première génération post-Caravagesque. Ils sont tous à cette époque bien loin des commandes officielles qu'ils étaient pourtant venus chercher, et les informations fiables manquent à leurs biographies. On ne sait pas quand Valentin de Boulogne est arrivé à Rome mais il était trop jeune pour avoir connu Caravage.

Le thème de l'instant décisif où l'action bascule s'applique aussi aux grands drames Chrétiens. Valentin semble mener dès ses débuts en parallèle les thèmes du christianisme et des bas-fonds. Il a raison professionnellement, puisque sa réputation grandit à la fin de sa carrière grâce aux commandes officielles. Il meurt à 41 ans en 1632, des suite d'une beuverie selon les racontars de l'époque.

Le 27 janvier 2016, Sotheby's a vendu pour $ 5,2M incluant premium sur une estimation basse de $ 1,5M un Couronnement d'épines 146 x 107 cm peint par Valentin vers 1615. L'action est montrée à l'instant précis où le bourreau appuie sur la tête du Christ pour poser la couronne. Le jeune soldat effectue sa dérision.

Pendant toute sa carrière le thème de la chiromancienne est développé par Valentin. Dans les groupes serrés autour de la table de taverne où la Bohémienne capte le client naïf, les autres comparses sont également typés : le musicien, le buveur, le voleur et parfois l'enfant innocent. Dans cette alliance théâtrale, les rôles peuvent être renversés : on connaît une version où le pickpocket attrape la bourse de la Bohémienne.

Egalement peinte vers 1615, l'huile sur toile 146 x 188 cm à vendre par Sotheby's à New York le 1er février est une des toutes premières versions avec la chiromancienne. Le client est un soldat vu de dos avec lequel le spectateur peut s'identifier comme victime expiatoire. Le voleur fait un clin d'oeil complice au spectateur, le buveur offre un verre de vin et le joueur de luth endort l'attention de la victime.

A cet instant l'action va basculer. Cette tension dramatique est renforcée par l'artiste par une remarquable répartition des personnages en trois obliques parallèles, sans référence horizontale ni verticale. Cet intéressant exemple d'utilisation dynamique du chiaroscuro pendant la décennie qui suit la mort de Caravage est estimé $ 1M, lot 21.