22 janv. 2018

Turner à Lucerne

Turner voyage beaucoup, dessinant sur ses carnets les croquis des paysages. Il désire exprimer le sublime tout en respectant suffisamment l'équilibre topographique pour que le lieu soit immédiatement reconnaissable. Il apporte l'ambiance par les couleurs des heures extrêmes du jours mises en valeur par la légèreté et la spontanéité de l'aquarelle.

Les montagnes attirent cet idéaliste par le paradoxe entre la beauté esthétique d'un jour calme et la puissance imparable des orages. De 1841 à 1844 il sillonne la Suisse en quatre voyages successifs. Le guide de voyage de Murray ne quitte pas sa poche : les légendes créées par l'interaction entre les hommes et les montagnes nourrissent la créativité de l'artiste.

Au cours du premier de ces quatre voyages, Turner change radicalement sa conception commerciale. Précédemment il visait l'édition de ses images par des imprimeurs. Il considère maintenant que l'aquarelle peut devenir un produit de grande qualité, fournissant au client une illusion de présence qui dépasse celle de la peinture à l'huile.

A son premier retour dans son atelier en 1842, Turner combine ses croquis pour réaliser des aquarelles en moyen format. Il ne s'est guère éloigné de Lucerne et cette nouvelle série de quinze images est composée de vues du lac et du Righi (Rigi). Passant outre la réticence initiale de son marchand Thomas Griffith, il prépare les aquarelles de grand format qui seront proposées comme produits finis, une par image. Le grand format lui permet d'ajouter avec sa touche subtile et son trait fin les détails qui animent la scène.

Dans cette série, les trois vues du Rigi, bleu et sombre à l'aube et rouge au coucher du soleil, anticipent de plusieurs décennies les études de Monet et Cézanne sur les changements des couleurs. L'aquarelle 30 x 45 cm du Rigi bleu a été vendue pour £ 5,8M incluant premium par Christie's le 5 juin 2006.

Presque toutes les aquarelles intermédiaires de ce premier voyage ont été léguées par Turner à la Tate Britain. L'une d'elles, une vue du lac prise de Brunnen, 25 x 31 cm, a échappé à ce legs : Turner l'avait donnée à Griffith peu après l'achèvement de son grand format. Elle est estimée $ 800K à vendre par Christie's à New York le 30 janvier, lot 84.

Un grand format de cette vue a été utilisé en pendant du Rigi bleu par son premier propriétaire, un magnat de la baleine qui appréciait en grand connaisseur cette opposition entre l'ambiance paisible du lac et la force de la montagne.