12 févr. 2018

La Tamise sans Brouillard

André Derain désire que ses couleurs explosent. Sous le brûlant soleil de Collioure au côté de Matisse pendant l'été 1905, il y parvient tout en maintenant le réalisme. Les peintures des deux amis lancent le Fauvisme au Salon d'Automne de la même année.

Vollard, toujours désireux d'exploiter les avant-gardes, fait alors un surprenant contre-sens. Le jeune peintre pourra apporter un contre-poids à l'énorme succès populaire de l'exposition des vues de Londres par Monet chez Durand-Ruel en 1904. En 1906 et 1907 Derain passe plusieurs mois à Londres en trois séjours entrecoupés de retours à Paris.

Le jeune peintre est seul pour exécuter cette nouvelle mission, sans l'émulation de Matisse. Il avait été ébloui par l'exposition de Durand-Ruel et doit trouver un style opposé à Monet. Pour transposer sur Londres la réussite des couleurs de Collioure, il ignore délibérément le brouillard.

Sa figuration cloisonnée se rapproche de Gauguin. Il abandonne progressivement le pointillisme, à juste titre : l'expérience de Signac et de Van Rysselberghe avait montré que cette technique difficile n'atteignait ses meilleurs effets que pour les fortes lumières.

Les trente vues de Londres peintes par Derain sont de bons exemples de l'expression des couleurs exacerbées et font partie de ce progrès continu des mouvements artistiques qui mène au Blaue Reiter et à l'abstraction. Elles ne se démarquent tout de même pas des expériences contemporaines des autres Fauvistes dont Dufy, Marquet et Braque mais aussi Vlaminck, Manguin, Camoin et Chabaud. Vollard a récupéré les vues de Londres de Derain mais ne les a pas exposées.

Le séjour de Derain à Londres a eu une autre influence sur l'art moderne. Inspiré par les collections ethnographiques du British Museum, il comprend que l'art tribal va permettre d'écarter la peinture du réalisme photographique, ouvrant ainsi involontairement la voie aux Demoiselles d'Avignon de Picasso.

Londres: le Quai Victoria, huile sur toile 66 x 99 cm, a été vendue pour £ 7M incluant premium par Sotheby's le 24 juin 2015. Dans la même gamme de couleurs, Londres; la Tamise au Pont de Westminster, 66 x 75 cm, est estimée £ 6M à vendre par Christie's à Londres le 27 février, lot 30.