14 mars 2018

Le Chaos Primordial

Par son art abstrait du milieu des années 1950, Zao Wou-Ki exprime des sentiments spécifiques détachés d'un support figuratif et en donne la clé dans ses courts titres. Il voit le vent, la nuit, l'aube, la mare, la poussière, la foudre.

Il travaille à Paris mais est de plus en plus nostalgique de ses origines Chinoises. Il est tenté par la synthèse des croyances mystiques de l'Est et l'Ouest. Une huile sur toile 200 x 162 cm intitulée Et la Terre était sans forme, datée 1956-1957, est l'aboutissement de cette pulsion créatrice.

Le titre en français est donc occidental et paraphrase le second verset de la Genèse, juste avant l'apparition de la lumière. Dans cette phase la Terre est inhabitée mais ne peut pas être vide. Sa création est une explosion de couleurs.

Le monde primordial du Yin et du Yang est une autre interprétation de la création des formes. Depuis 1954 Zao parsemait ses oeuvres de calligraphies illisibles inspirées des Oracle Bones, les plus anciens témoins de la paléo-écriture Chinoise qui étaient certainement une tentative de communication avec les cieux et ont sans doute influencé les symboles sur les bronzes rituels des Shang. La boule de feu bien centrée de Et la Terre était sans forme est parsemée des signes inspirés à l'artiste par les Oracle bones mais ils sont trop petits et trop serrés pour inviter à une compréhension dans le monde moderne.

Cette peinture a été vendue pour HK$ 29,4M incluant premium par Christie's le 25 novembre 2007, un très haut prix pour une oeuvre de Zao à cette époque. Elle est estimée HK$ 90M à vendre par Poly à Hong Kong le 29 mars, lot 164.

Le crescendo mystique de Zao Wou-Ki est stoppé par sa rupture début 1957 avec sa femme Lan Lan. L'artiste hypersensible est en état de choc. Il part pour un séjour de longue durée chez son frère près de New York City où il découvre la spontanéité de l'expressionnisme abstrait. Une nouvelle phase d'abstraction totale va commencer.