8 mars 2018

Les Pistes de Feu de Cai Guo-Qiang

Lorsqu'il lance en 1990 ses Projects for Extraterrestrials, Cai Guo-Qiang est paradoxalement un humaniste qui veut détruire symboliquement le Mur de Berlin et le Rideau de Fer. Artiste et pyrotechnicien, il utilise le feu à la fois créateur et destructeur dans son Land Art.

Le No. 10 est sa plus importante réalisation de cette phase, et la seule réalisée à cette époque en territoire Chinois. La Grande Muraille a la réputation d'être le seul monument visible de l'espace. Elle s'arrête à l'ouest à l'entrée du désert de Gobi. Cai installe dans ces dunes sèches une piste ondulante parsemée de cartouches pyrotechniques, sous le titre Project to extend the Great Wall of China by 10,000 meters.

Le happening a lieu le 27 février 1993 devant 40 000 spectateurs humains et une population non identifiée d'extra-terrestres. Le feu met quinze minutes à s'étendre sur les 10 Km, offrant dans le crépuscule la vision d'un extraordinaire dragon.

Comme Christo, Cai réalise pour le commerce des dessins préparatoires et des reproductions. En 2000 le Taipei National Museum of History lui commande un dessin de son Project No. 10 pour une exposition sur la Grande Muraille. Ce nouveau happening pyrotechnique sur encre et poudre est réalisé sur cinq papiers adjacents pour une dimension totale de 3 x 20 m.

Cette oeuvre a été vendue pour HK$ 20,5M incluant premium par Sotheby's à Hong Kong le 7 octobre 2007. Elle revient dans la même salle de vente le 31 mars, lot 1065 estimé HK$ 15M. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Sotheby's.

L'artiste artificier continue de proposer sa vision humaniste. En 2015 il met le feu en un superbe happening de 80 secondes à une échelle de 500 mètres qui monte vers le ciel, suspendue à un invisible ballon météorologique.