1 mars 2018

Photographie sur Film de Cinéma

En 1911 Oskar Barnack est embauché par Leitz. Fondée au milieu du XIXème siècle, la société Optische Werke Ernst Leitz établie à Wetzlar est spécialisée dans la mécanique de précision pour instruments d'optique.

Au début du cinéma, le réglage du temps de pose est une difficulté. Pour faire des essais Barnack a l'idée en 1913 d'insérer un film souple de cinéma 35 mm en position horizontale dans un appareil photo. Il fait deux prototypes de ce Leca qui deviendra plus tard Leica (Leitz Camera). La position horizontale permet d'utiliser 8 perforations par image au lieu de 4 avec le déroulement vertical dans une caméra de cinéma. Le 24 x 36 mm est né.

Jusqu'à cette époque la pratique usuelle pour la photographie positive est le tirage par contact. Barnack aime les randonnées mais il est malade et doit éviter les lourdes charges. Il a l'idée de réutiliser son format miniature 24 x 36 mm. Les positifs seront réalisés par agrandissement. Il construit un troisième prototype entre 1918 et 1920.

Barnack persuade son patron Ernst Leitz II de poursuivre cette expérience innovante. Pour évaluer la faisabilité d'une production et tester le marché, Leitz autorise en 1923 une petite série de 31 exemplaires numérotés de 100 à 130, la Série 0 (Nullserie) du Leica. Il semble que certains de ces numéros n'aient finalement pas été attribués.

Le Leica 0 présente quelques modifications par rapport aux trois prototypes précurseurs notamment pour permettre de charger et décharger le film en plein jour. Le bouchon d'objectif est indispensable pour ne pas voiler le film pendant l'armement.

Le Leica 107 en état B- a été vendu pour € 1,32M incluant premium par WestLicht le 28 mai 2011 sur une estimation basse de € 350K. J'avais expliqué ce résultat en considérant que le Leica 0 est le rêve absolu pour tous les collectionneurs d'appareils photos. Le Leica 116 également en état B- a été vendu pour € 2,16M incluant premium le 12 mai 2012 par la même maison de ventes sur une estimation basse de € 600K.

En état B+ le Leica 122 est un des mieux préservés de la série. Le bouchon d'objectif, le viseur pliant et la peinture sont d'origine. Il est estimé € 700K à vendre par WestLicht à Vienne le 10 mars, lot 3 ici lié sur la plate-forme d'enchères LiveAuctioneers.