20 avr. 2018

Eléments et Almageste

Les grands auteurs scientifiques de l'antiquité étaient des compilateurs, s'appuyant sur les connaissances de leurs prédécesseurs.

L'exceptionnelle clarté et la logique irréfutable des Eléments d'Euclide ont créé un chef d'oeuvre éternel de la littérature scientifique et pédagogique. Son apport de recherche personnelle est certainement très important mais n'a pas pu être identifié. Le Mathematike Syntaxis de Ptolémée est un peu différent parce que l'auteur lui-même a construit un modèle planétaire en associant des considérations géométriques aux mouvements apparents des planètes.

Les connaissances de l'antiquité auraient été perdues à jamais au Moyen-Age si elles n'avaient pas intéressé les Arabes. Ces textes sont traduits et font l'objet de très nombreux manuscrits sous forme complète ou abrégée, souvent avec des commentaires. Des traductions différentes sont également préparées après des relectures des textes survivants. De véritables éditions manuscrites sont effectuées.

Mandatés par les Califes, de grands auteurs font ainsi revivre les textes antiques fondamentaux. Euclide et Ptolémée ont tous deux été retravaillés par al-Hajjaj, Ishaq ibn Hunayn et Thabit ibn Qurra. Le livre de Ptolémée prend le titre Arabisant sous lequel il est encore désigné actuellement, l'Almageste.

Le 25 avril à Londres, Sotheby's vend deux manuscrits Arabes du VIIème siècle AH, estimés £ 200K chacun.

Le lot 30 est une version éditée des Eléments d'Euclide, avec les dessins des figures et de nombreux commentaires. Une origine Egyptienne est annoncée comme probable. L'ancienneté du papier est confirmée par analyse au carbone.

Le lot 31 est une version abrégée de l'Almageste, réalisée en Perse et datée 671 AH correspondant à 1272 CE. Le raisonnement scientifique est complet et conforme à la démarche de Ptolémée mais le texte a été simplifié, peut-être pour des raisons pédagogiques. Aucun autre exemple de ce texte abrégé n'est connu.