17 avr. 2018

L'Usurpateur de la Lumière Céleste

Dans le Bouddhisme, la lumière est un lien vers l'éveil. Les récipients du rite Tibétain incluent des lampes à beurre. Les fidèles les alimentent avec du beurre de yak ou de l'huile pour maintenir une flamme perpétuelle.

L'empereur de Chine a reçu un Mandat du Ciel. Dans le cas d'une usurpation, la situation se complique. En comprenant l'utilité de s'appuyer sur le Bouddhisme Tibétain, l'usurpateur Yongle a assuré pour plus de trois décennies la stabilité de la dynastie Ming.

Après la mort prématurée de l'empereur Xuande, son fils aîné et successeur l'empereur Zhentong est un enfant. Sa capture par les Mongols en 1449 CE après une sévère défaite militaire crée une crise dynastique.

Le 17 mai à Londres, Bonhams vend au lot 150 une lampe à beurre d'époque Ming unique en son genre par ses dimensions colossales. Cette pièce entièrement en bronze doré est en deux parties, une base en forme de cloche et un bol reliés entre eux par une mince tige. Elle mesure 103 cm de haut et ses diamètres sont 102 cm pour le bol et 88 cm pour le pied. Son poids est estimé à 335 Kg. D'autres grosses lampes sont connues mais avec une base en pierre.

Cette lampe porte insérée dans le bronze une marque impériale de l'empereur Jingtai. Elevé au trône pendant la très brève captivité Mongole de son demi-frère Zhentong, il ne lui avait rendu ni le trône ni la liberté.

Jingtai avait absolument besoin de démontrer sa légitimité parce qu'une série de déboires ressemblait à un désaveu céleste. La famine était persistante. Son fils nommé prince héritier aux dépens du fils de Zhentong était mort à l'âge de cinq ans.

L'inscription de la lampe inclut un mystère. Trois des caractères impériaux parmi lesquels l'identification de l'empereur n'ont pas été fondus dans la masse du bronze mais ont été positionnés en surcharge. Toutefois l'épaisseur de dorure semble homogène. L'empereur Jingtai a probablement récupéré cette pièce pour son rite personnel avant qu'elle soit terminée. Si c'est le cas, il a fait effacer le nom de l'empereur qui avait commandé la lampe.

Une réinscription tardive ou apocryphe au nom de Jingtai n'aurait pas de sens du point de vue historique. Son règne n'a pas été glorieux. Il a été renversé par son demi-frère alors qu'il était mourant et rétrogradé à titre posthume au simple rang de prince. Peu d'objets d'art portent sa marque et ce sont surtout des émaux cloisonnés.

Le tweet ci-dessous ne montre que la partie haute de la lampe.