13 avr. 2018

Portrait de l'Artiste en Vieux Tigre

Eugène Delacroix est l'interprète romantique des passions violentes. Ses allégories n'ont pas besoin de réalisme. Il fascine ses contemporains par sa maîtrise des couleurs et ses scènes exotiques sont spectaculaires.

L'artiste comprend que la passion n'est pas une exclusivité humaine et il aime la sauvagerie puissante des tigres et des lions. Grand admirateur de Rubens, il est inspiré par le tourbillon de ses scènes de chasse.

Un artiste a besoin de modèles réels, bien que le rhinocéros de Dürer soit une admirable exception. Géricault est passionné par les chevaux et Raden Saleh se souvient des grandes chasses. Pour ses tigres et ses lions, Delacroix regarde son chat et les animaux empaillés du Museum d'Histoire Naturelle. Fort heureusement la ménagerie du Jardin des Plantes héberge un tigre à partir de 1847.

En 1862 l'artiste est vieux et fatigué. Le tigre est resté son emblème et ses amis aiment le flatter en comparant son comportement avec les émotions anthropocentriques attribuées à cet animal. Delacroix imagine des confrontations avec des reptiles. Face à la menace du serpent, le félin ne sait plus bien comment il peut encore gagner.

Le 8 mai à New York, Christie's vend Tigre jouant avec une tortue, huile sur toile 45 x 62 cm peinte en 1862, lot 3 estimé $ 5M.

Comme d'habitude le comportement animal est fantaisiste. Un tigre adulte ne joue plus parce que le jeu des félins sert à l'apprentissage de la chasse. Celui-ci avec une patte sur la tortue est arrêté comme s'il avait besoin d'un conseil. La tortue dérangée et menacée par la grosse bête a oublié de fermer sa carapace.