7 mai 2018

Avec Wagner sur le Highway

David Hockney a son atelier à Santa Monica. En milieu d'après-midi il rentre à la maison à Hollywood Hills par le Pacific Coast Highway. Le trajet est long et répétitif. En 1990 il prépare une bande magnétique de 90 minutes de musique de Wagner sur un rythme adapté à la séquence immuable du paysage qu'il traverse.

Il installe un panneau de contrôle et douze hauts-parleurs dans son antique Mercedes décapotable rouge. Il nomme My Wagner Drive cette oeuvre sans précédent qui n'a pas de signification en dehors de son transit habituel sur le highway.

A cette époque Hockney n'est pas actif dans son occupation principale d'artiste graphique. Il voudrait que son art soit joyeux mais beaucoup de ses amis meurent du SIDA. La route de Wagner va aider à le sortir de ses doutes.

Le 16 mai à New York, Sotheby's vend Pacific Coast Highway and Santa Monica, huile sur toile 198 x 305 cm peinte en 1990, lot 21 estimé $ 20M.

Cette peinture est une accumulation de couleurs rares dans des surfaces compartimentées. Sa composition géométrique naïve répond au goût du paysage classique Chinois qui regroupe plusieurs points d'observation pour un effet plus spectaculaire, en opposition avec les oeuvres inspirées par la photographie. La route sinueuse est la seule évidence d'une intervention humaine.

Plus tard dans une tendance renforcée vers la peinture monumentale, Hockney divisera le paysage en une grille de toiles autonomes, confirmant que même quand son sujet est unique son point d'observation ne l'est pas. Peinte en 1998 la vue 169 x 167 cm du Grand Canyon est un exemple de cette nouvelle phase encore une fois anticonformiste. Cette étude en quinze parties a été vendue pour £ 6M incluant premium par Sotheby's le 5 octobre 2017.