12 mai 2018

Capitalisme Idyllique

Venus tous deux d'Allemagne de l'Est, Sigmar Polke et Gerhard Richter se rencontrent pendant leurs études d'art à la Kunstakademie Düsseldorf. Richter a voulu échapper à l'art officiel Socialiste et la famille de Polke à la pauvreté.

Ils trouvent des solutions artistiques sans précédent pour exprimer que le capitalisme est un leurre habilement entretenu par l'abondance des images. Quand Richter agrandit les photos les plus navrantes des journaux et quand Polke imite les affiches publicitaires murales, tous deux prennent soin de construire leurs oeuvres sans occulter l'origine de leur inspiration.

La collection Dürckheim incluait deux oeuvres par Sigmar Polke, significatives de la fin de cette phase : Dschungel, 160 x 247 cm, réalisé en 1967, et Stadtbild II, 150 x 125 cm, réalisé en 1968. Ces thèmes qui peuvent sembler opposés se rejoignent : Polke n'a pas passé de vacances dans la jungle et n'a pas encore vu New York. Il nous met en garde contre les fausses promesses apportées par la société de consommation. Seuls les riches bénéficient du capitalisme.

Dschungel est entièrement réalisé avec la technique de la dispersion consistant à projeter les couleurs sur la toile au travers d'un écran percé. Stadtbild est une vue de New York de nuit utilisant partiellement cette technique pour introduire des feux d'artifice en fond d'image. Les silhouettes des gratte-ciel sont des lignes sinueuses jaune vif directement pressées du tube de peinture.

Dans la vente de la collection Dürckheim par Sotheby's le 29 juin 2011, Dschungel a été vendu pour £ 5,75M incluant premium et Stadtbild II pour £ 4,6M incluant premium. Le 12 mai 2015 Dschungel a été vendu pour $ 27M incluant premium par Sotheby's.

Stadtbild II est estimé $ 12M à vendre par Phillips à New York le 17 mai, lot 18. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

The Utopian Threshold in Sigmar Polke 'Stadtbild II (City Painting II)', 1968 from Phillips on Vimeo.