1 mai 2018

Le King en Mouvement

Après la multiplication des Marilyns en 1962, Andy cherche à simuler encore mieux le cinéma. Il utilise une peinture argent qui imite le grand écran. Sa technique basée sur la sérigraphie permet d'obtenir très facilement des images multiples qui évoquent la succession des cadres sur la pellicule ou même le mouvement.

Il n'y pas de meilleur candidat que le Roi du rock and roll pour simuler une trépidation. Andy choisit une photo d'Elvis Presley extraite d'un Western de 1960. L'acteur dans la position classique d'un cowboy de cinéma est debout de face, jambes écartées et prêt à tirer.

A partir de cette image unique, Andy crée des multiples avec lesquelles il couvre dans un arrangement serré les murs de la Ferus Gallery à Los Angeles en septembre et octobre 1963. 22 oeuvres de cette série ont été conservées.

Certains Elvis de Warhol créent plus spécifiquement une illusion du mouvement. Bien que l'image d'origine soit unique, la disposition du multiple remémore Marey, Muybridge et le Nu descendant l'escalier par Duchamp. Un Triple Elvis 208 x 173 cm avec intervalle inégal entre les figures a été vendu pour $ 82M incluant premium par Christie's le 12 novembre 2014.

Le double Elvis 208 x 122 cm vendu pour $ 37M incluant premium par Sotheby's le 9 mai 2012 est audacieux. La différence de contraste entre deux impressions chevauchantes crée une illusion de tremblement. En discutant cette oeuvre avant la vente, j'avais observé que l'agitation frénétique du rock and roll est encore parfaitement personnifiée par le Double Elvis de Warhol un demi-siècle plus tard.

Ce Double Elvis sera vendu au lot 9 B par Christie's à New York le 17 mai. Je vous invite à regarder la video partagée par la maison de ventes.