2 mai 2018

L'Homme-Enfant de la Vallée du Ntem

En 2001 De Grunne et Perrois ont décrit l'extrême similitude de six figures Fang réalisées il y a environ 200 ans dans la haute vallée du Ntem au nord du Gabon dans un atelier unique, probablement par le même artiste du groupe ethnique Mvai. La belle patine polie brun foncé est typique de ce groupe.

Pour exercer leur fonction principale de gardien dissuasif d'un coffre reliquaire du byeri, ces personnages sont masculins, fortement sexualisés avec de puissants muscles très arrondis. La coiffe à trois pointes est un attribut guerrier. Pourtant la grosse tête, le nombril proéminent et les membres courts ont les proportions d'un enfant nouveau-né.

Au début du XXème siècle les artistes Européens ont été séduits par ce modèle dont tous les exemples connus sont d'une exécution parfaite. La figure Fang-Mvai évoque tout le cycle de la vie en un seul personnage sans rien perdre de son équilibre esthétique. L'expression dans l'art n'a pas besoin de réalisme pour susciter l'émotion.

Le 15 juin 2011 Sotheby's a vendu pour € 2,6M incluant premium une de ces statuettes, haute de 53 cm.

Un autre exemple haut de 46 cm est estimé $ 3M à vendre par Sotheby's à New York le 14 mai, lot 16. Avec sa patine qui suinte encore l'huile de palme rituelle, elle est une des pièces les plus désirables de l'art tropical Africain.