22 nov. 2014

Les Tuiles Post-Coloniales d'Adriana Varejao

Née à Rio de Janeiro, Adriana Varejão exprime la façon dont l'Amérique du Sud a assimilé sa période coloniale pour construire sa propre culture.

Son modèle est Lucio Fontana, né à Buenos Aires de parents Italiens et qui passa la moitié de sa vie en Argentine. Parede com incisoes a la Fontana, 180 x 250 cm, peint par Varejão en 2001, a été vendu pour £ 1,1M incluant premium par Christie's le 16 février 2011. L'oeuvre est un mur de 900 petites tuiles balafré de huit grandes incisions.

L'azulejo, carreau de faïence le plus souvent bleu clair, est un des symboles de la dissémination de la culture du Portugal dans ses anciennes colonies. En 2001, Varejão construit des tuiles bleu clair de 1 x 1m à l'huile et plâtre sur toile avant de les assembler en polyptyques sous le nom de Macau walls.

Macao avait effectivement subi la même imprégnation Portugaise que le Brésil. Dans les tuiles de Varejão, cette allusion Chinoise est marquée par des motifs abstraits irréguliers rappelant de façon très lointaine les craquelés de la porcelaine Song.

Un triptyque a été vendu pour £ 506K incluant premium par Sotheby's le 30 juin 2014. Un autre Macau Wall (Blue) constitué de deux rangées de trois éléments est estimé $ 700K, à vendre par Phillips à New York le 24 novembre, lot 15.

Je vous invite à jouer la vidéo partagée par Phillips.


ADRIANA VAREJÃO 'Macau Wall (Blue)', 2001 from Phillips on Vimeo.