30 nov. 2014

L'Or des Hephthalites

Le 3 décembre à Londres, Sotheby's vend un bijou tour de cou antique en or et grenats, lot 12 estimé £ 200K. Cette pièce inédite jusqu'à ce jour appartenait depuis la fin du XIXème siècle à une famille du Kirghizistan.

L'origine Hunnique de cette pièce ne fait aucun doute. Il y a 1500 ans, l'actuel Kirghizistan faisait partie du territoire des Hephthalites. Les Hephthalites ont été nommés Huns Blancs par les historiens Byzantins pour faire une distinction politique et raciale avec les Huns d'Attila qui avaient semé le terreur en Occident.

Malgré leur immense empire, ces tribus nomades qui ignoraient l'écriture et l'agriculture sont peu connues, mais leur influence s'est étendue de la Perse à l'Inde et jusqu'à la Corée. Leur art est connu par les bijoux retrouvés dans les tombes des farouches guerriers et aussi des femmes. Leur société pratiquaient la polyandrie, qui était un moyen efficace pour éviter les successions fratricides.

Le bijou à vendre est une nappe de fils d'or tressés terminée de chaque côté par des figures de dragons ornées de cabochons de grenats et de verre. Les dragons tiennent une boucle qui permet d'effectuer un laçage. Très remarquablement, deux boules de la même technique que les dragons ont été conservées avec le collier. La meilleure hypothèse est qu'elle servaient de contrepoids pour le laçage.

Ce bijou complexe aux dragons stylisés est l'occasion de rappeler que les peuples de l'époque Mérovingienne étaient de fervents amateurs d'orfèvrerie, qu'ils maîtrisaient parfaitement. L'or circulait par les pillages et les rançons. La taille des pierres précieuses était encore rudimentaire.