22 nov. 2014

Un Missorium pour la Paix

Le 29 novembre à Paris, Pierre Bergé et Associés vendent un missorium Sassanide, lot 179 estimé € 400K. Le mot missorium pour désigner un plat de présentation en argent est une convention moderne.

Ce plat en argent doré de 29 cm de diamètre pesant 896 g montre un roi en majesté entouré de quatre assistants, avec des lions rugissants et des chimères ailées à tête de cheval. La scène est en relief par la technique du métal moulé et forgé. L'élément le plus proéminent est la tête du monarque, ce qui accroît sa luminosité et par conséquence la dignité royale.

Il n'est pas daté mais des comparaisons de style le rapprochent d'une pièce Romaine connue sous le nom de missorium de Théodose, trouvée cassée en 1847 en Espagne dans un trésor d'origine Orientale. Des études récentes datent le missorium de Théodose de la quinzième année du règne de Théodose II à Constantinople, 423 de notre calendrier.

En 422, après une courte guerre, une paix durable avait été conclue entre Théodose II et Bahram V. Sur un autre front, Bahram avait vaincu quatre rois Hunnites qui peuvent être les personnages qui l'accompagnent sur le missorium Sassanide.

Une hypothèse qui pourrait expliquer l'ensemble de cette histoire est que le missorium de Théodose aurait été utilisé comme plat de présentation pour Bahram V et que le missorium Sassanide qui vient en vente est une imitation portant un thème à la gloire du même roi.