27 déc. 2014

Paysages Pré-Romantiques en Hollande

Le paysage gelé fut un des thèmes majeurs de la peinture Hollandaise du XVIIème siècle. Le pionnier fut Hendrick Avercamp, né à Amsterdam et installé à Kampen. Ses scènes étaient d'abord inspirées par les foules variées de Brueghel, puis il abaissa l'horizon pour mieux exprimer l'ambiance et la lumière.

Aert van der Neer, né également à Amsterdam, avait trente ans en 1633 à la mort d'Avercamp. Il apparaît comme son continuateur avec ses rivières ou canaux gelés dans un agréable environnement d'arbres, maisons et moulins animé de paisibles promeneurs et patineurs éparpillés dans une composition soignée. Une huile sur panneau 40 x 55 cm peinte à la fin des années 1640 a été vendue pour £ 2,65M incluant premium par Sotheby's le 4 décembre 2013.

Le 29 janvier à New York, Sotheby's vend une scène de rivière gelée au coucher du soleil, huile sur panneau 46 x 70 cm peinte par van der Neer vers 1660, lot 35 estimé $ 4M. La lumière chaude qui imbibe cette scène d'hiver rend secondaire les détails de la plaisante animation.

Van der Neer a raté sa carrière malgré une collaboration avec Cuyp. Ses clairs de lune n'intéressaient pas ses contemporains et il n'était pas considéré comme un artiste important.

Deux siècles plus tard, Andreas Schelfhout était le plus connu des paysagistes Romantiques hollandais. Il avait minutieusement étudié Ruisdael et Hobbema. Les temps avaient changé et Schelfhout obtint le succès avec des scènes similaires aux meilleures peintures de van der Neer. Une huile sur toile 96 x 145 cm peinte par Schelfhout en 1857, que j'avais discutée dans cette chronique, a été vendue pour € 480K incluant premium par Sotheby's le 13 décembre 2010.