17 janv. 2015

Brume sur le Grand Canal

Claude Monet séjourne à Venise du 1er octobre au 7 décembre 1908. D'abord réticent à interrompre ses études de nymphéas, il s'imprègne de l'atmosphère de la ville.

Sa vue du palais Contarini, vendue £ 19,7M incluant premium par Sotheby's le 19 juin 2013, est sans doute une des premières oeuvres de ce séjour. La vieille pierre du monument et les reflets dans l'eau clapotante offrent une très subtile symphonie de couleurs.

Venise a réussi à séduire Monet. Avant la fin du premier mois, il met en oeuvre une de ces séries de peintures qui sont sa passion et l'aboutissement de son art, après les cathédrales de Rouen, les meules et, plus récemment, Waterloo bridge.

Dans ses séries précédentes, Monet interprétait la lumière des différentes heures du jour. Venise est le plus subtil de ses thèmes, car l'artiste comprend que la ville offre chaque jour une harmonie différente. Il réalise à six reprises dans le même format la même vue du Grand Canal en direction de Santa Maria della Salute.

Le vrai thème de cette série est la lumière de Venise tamisée par la brume. Le célèbre dôme et une gondole presque imperceptible confirment que cette atmosphère-là n'appartient qu'à Venise. Monet a réussi le tour de force d'apporter un style nouveau dans l'incommensurable iconographie de la cité des Doges.

L'une des six vues, huile sur toile 73 x 92 cm, est estimée £ 20M, à vendre par Sotheby's à Londres le 3 février, lot 15.