25 janv. 2015

L'Art Ambigu de Cecily Brown

Artiste Britannique travaillant à New York, Cecily Brown n'a pas peur des hommes ni du sexe. Elle mêle la figuration érotique avec l'abstraction en y ajoutant une forte dose d'humour et une amusante curiosité cinématographique.

Le 11 février à Londres, Christie's vend Seven Brides for Seven Brothers, huile sur lin 197 x 249 cm, lot 36 estimé £ 480K. L'oeuvre datée 1997-1998 par la jeune artiste correspond à l'époque de ses premiers succès.

La scène se déroule sur un fond fragmenté intensément coloré qui fait suite aux énigmatiques paysages abstraits peints par de Kooning. La référence du titre est un film musical de Stanley Donen dans laquelle une jeune mariée jouée par Jane Powell échappe de peu à la polyandrie dans les montagnes sauvages de l'Oregon.

Deux personnages nus sont facilement identifiables : un homme vu de dos avançant en direction d'une femme allongée. Le titre joue un rôle majeur dans la magie de l'image, invitant le spectateur à découvrir dans le reste de la scène des détails pornographiques ou orgiaques qui y sont ou pas.

L'enchevêtrement des couleurs est tel qu'une interprétation globale est impossible quelque soit le temps passé par l'observateur dans sa contemplation. Ce jeu subtil entre le fantasme et le perçu va plus loin que les figures couvertes de Pollock ou Klein. Cecily Brown est la première artiste à avoir apporté une sensibilité féminine à l'expressionnisme abstrait.