25 janv. 2015

Tracey Emin au-delà de la Peinture

L'art contemporain, et plus particulièrement celui des Young British Artists, a réussi à évacuer du processus créatif les solutions traditionnelles comme la peinture et la sculpture tout en récupérant l'installation, le happening et le mot.

Continuellement à la limite du voyeurisme et du scandale, Tracey Emin est une exploratrice de ce nouveau langage. Son art est un cri généré par une difficulté à partager son ego. Elle est une artiste professionnelle qui a analysé et retrouvé les maîtres dont l'oeuvre est une émanation de la chair plus que du cerveau et de la main : le cri de Munch sur le chemin de l'asile, les torsions de Schiele et les danses de nus autour de Klein.

En 1990, Tracey Emin constate son impuissance à s'exprimer par la peinture qu'elle cesse d'utiliser au profit de matériaux divers qui feront sa gloire : le textile, le ready made, le néon, le meuble. Cette approche audacieuse est reconnue puisqu'elle est désormais professeur à la Royal Academy of Arts.

Exécutée en 1996, Exorcism of the Last Painting I Ever Made est une étape significative de sa carrière, un an après l'achèvement de Everyone I have ever slept with qui était encore inédit. Cette installation est un combat de l'artiste pour surmonter à la fois l'échec de la figuration traditionnelle et sa réticence à sa propre nudité.

Pendant trois semaines, l'artiste a travaillé entièrement nue dans une pièce fermée d'une galerie de Stockholm. Elle était visible du public mais non dérangeable grâce à des oeilletons incrustés dans un mur. La menace, qui ne sera pas exécutée, de brûler l'oeuvre à la fin du happening, suscite aussi l'intérêt médiatique.

Le premier élément est son véritable exorcisme : un auto-portrait au cri de Munch. L'utilisation de son corps comme une femme-pinceau de Klein est réalisée à plusieurs reprises. L'oeuvre finale est composée de 12 peintures, 7 empreintes de corps, 79 oeuvres sur papier, un lit et d'innombrables objets d'usage courant.

Exorcism of the Last Painting I Ever Made est estimée £ 600K, à vendre par Christie's à Londres le 11 février, lot 24.