21 janv. 2015

Une Vraie Princesse pour Matisse

L'approche orientaliste de Matisse était le prétexte à des compositions luxuriantes où l'équilibre des couleurs dominait par rapport au détail du trait. Cependant, il travaillait avec des modèles Européens et Slaves.

Matisse devait comprendre cette lacune dans son art. A l'été 1940, voyant par hasard une jeune femme Turque, il est séduit par la régularité de son visage oriental. Nézy a 21 ans. Arrière-petite-fille du Sultan Abdul Hamid, elle vit en exil à Nice avec sa grand-mère qui accepte qu'elle vienne poser pour l'artiste.

Matisse devient gravement malade. Sortant d'une longue hospitalisation en mai 1941, il retrouve son atelier à l'Hôtel Régina. Considérant sa guérison comme inattendue, il se remet au travail avec acharnement, réalisant de très nombreux dessins de ses deux muses de l'époque, Lydia et Nézy.

Peinte en janvier 1942, l'Odalisque au fauteuil noir est un portrait de Nézy. Cette huile sur toile 38 x 46 cm est l'aboutissement du thème orientaliste par Matisse. La figuration réaliste est limitée au visage, au bras et à un vase de fleurs sur une petite table. Le vêtement et le décor sont une symphonie de couleurs qui anticipe les recherches de l'expressionnisme abstrait.

Cette Odalisque a été vendue pour £ 6,6M incluant premium par Christie's le 22 juin 2004. Elle est estimée £ 9M, à vendre par Sotheby's à Londres le 3 février, lot 7.