25 févr. 2015

Grand Tourisme en Superamerica

Pendant que les 250GT dominent les compétitions d'endurance en conformité avec les règlements de leur époque, Ferrari continue d'offrir des voitures plus puissantes pour un usage routier, en très petites séries visant une clientèle fortunée. Cette nouvelle gamme est la Superamerica.

La 410 Superamerica est élégante et puissante mais trop chère. La 400 Superamerica lui succède en 1959, avec entre autres améliorations un moteur de conception plus moderne à 12 cylindres déplaçant 4 litres.

La première série 400 est une des plus élégantes voitures de grand tourisme par Ferrari. Six voitures seulement sont réalisées. La troisième carrossée en cabriolet en 1960 par Pinin Farina est estimée $ 6M à vendre par RM Sotheby's à Amelia Island le 14 mars, lot 145.

Cet exemplaire est particulièrement désirable après une restauration très soignée. Elle n'a pas encore été exposée dans un concours d'élégance, et son propriétaire la vend au profit d'une fondation créée par lui pour l'éducation des enfants.

Cette première série de Ferrari 400 Superamerica est désignée comme SWB (Short Wheel Base) pour la distinguer de la seconde série. Effectivement Ferrari avait constaté que l'empattement trop faible n'était pas favorable au confort de l'habitacle et a préféré allonger ce paramètre pour continuer ce modèle.