21 févr. 2015

Le Sourire Cosmopolite d'Amrita Sher-Gil

Amrita Sher-Gil avait tous les atouts pour devenir une des pionnières de la mondialisation de l'art. Elle était née à Budapest d'un aristocrate Sikh et d'une cantatrice Hongroise et partagea son enfance entre l'Inde et l'Europe.

Le talent d'artiste d'Amrita fut extrêmement précoce. Un paysage de la campagne Hongroise, peint en 1931 quand elle avait 18 ans, a été vendu pour $ 610K incluant premium par Saffronart le 19 septembre 2012. Peinte l'année suivante, une conversation entre une jeune fille Hindoue (peut-être un auto-portrait) et une jeune blonde a été vendu Rs 35M incluant premium par Osian's le 31 janvier 2007.

Sur l'initiative d'un oncle, Amrita fait ses études artistiques à Paris de 1929 à 1934. Elle admire l'hommage rendu par Gauguin à la beauté de la femme Tahitienne. En pleine période Art Déco, elle retient aussi la force expressive de la stylisation, qui sera de plus en plus visible dans son propre style après son retour en Inde en 1934.

Le 18 mars à New York, Sotheby's vend un autoportrait signé Rita, huile sur toile 46 x 33 cm peinte en 1933 pendant des vacances en Hongrie. Agée de 20 ans, Amrita se montre en jeune fille accueillante et même aguichante, avec son regard direct, son large sourire et ses lèvres rougies.

Moins connue internationalement que Frida Kahlo, Amrita est une des femmes qui ont le mieux assimilé et influencé l'art de son temps. Elle est un des neuf artistes dont les oeuvres ont été classées National Art Treasures en 1972 par un acte officiel du Gouvernement de l'Inde, avec pour conséquence l'interdiction de sortie permanente de toutes ses oeuvres.

L'arrivée aux enchères de cet autoportrait est un évènement d'une très grande rareté, même en considérant que l'oeuvre a été peinte en Europe. Elle est estimée $ 1,2M, lot 1336.