1 févr. 2015

Les Peintures Grises de Cy Twombly

Cy Twombly est un des plus profonds innovateurs de l'art moderne. L'abstraction avait libéré l'art de la figuration. Par son travail sur le subconscient émotionnel, Twombly libéra l'art de l'expressionnisme. Il fut très tôt admiré et analysé par les sémiologues, de Roland Barthes à Philippe Sollers.

Partageant sa vie entre New York et Rome, Twombly développait une culture mondiale, et sa fascination pour les graffitis des monuments antiques le décorrélait du temps. Il jouait à rencontrer le subconscient des héros des grandes affaires passionnelles de l'antiquité.

En 1966, ses peintures grises ouvrent un domaine entièrement inexploré de l'expression artistique. La technique consiste à préparer soigneusement une surface de peinture grise, puis de la couvrir d'une suite ininterrompue de boucles formant une proto-écriture illisible et sans signification propre, qui se juxtaposent comme un chevelu.

Ce nouveau style permet à l'artiste d'explorer la graphologie dans toute son étendue, dominée par le réflexe et la spontanéité, révélatrice du caractère, et que même les plus intelligents des êtres humains ne parviennent pas à maîtriser.

Ces oeuvres sont décrites sous le terme générique de Blackboards, choisi par les critiques d'art et non par l'artiste.

Localisé à New York et exécuté en 1970, un blackboard 145 x 178 cm au trait nerveux avec des points saccadés et des retours en arrière a été vendu pour $ 17,5M incluant premium par Sotheby's le 9 mai 2012. Il est à nouveau en vente, par Christie's à Londres le 11 février, lot 26.

Entre ces deux ventes, l'intérêt des connaisseurs d'art pour Twombly s'est considérablement développé. Un blackboard 156 x 190 cm, également réalisé en 1970, à la pseudo-écriture calme et régulière, a été vendu pour $ 70M incluant premium par Christie's le 12 novembre 2014.