8 févr. 2015

Les Pilules des Quatre Saisons

Damien Hirst a bâti sa carrière sur l'impossibilité psychologique de la mort, qui est pourtant un phénomène réel et inévitable. Dès 1992, un an seulement après ses premières immersions d'animaux dans le formol, il voue un culte à la pharmacie considérée comme un intermédiaire bénéfique entre la vie et la mort.

Le vingtième siècle avait vu le développement de l'art abstrait. Le symbole profond de la pharmacie sera la pilule, dont la géométrie et couleur peuvent varier au gré de l'artiste sans lui imposer une structure réaliste.

Dans la suite de l'impressionnisme et de l'expressionnisme, Hirst s'approprie les saisons qui seront l'objet d'une variation symboliste des couleurs des pilules. Cette phase de sa créativité culmine avec quatre modèles de cabinets à pharmacie réalisés en 2002 en acier inoxydable et verre. Chacune de ces installations, 183 x 274 x 10 cm, expose plusieurs milliers de pilules peintes de couleurs variées avec un effet visuel doublé par un fond en miroir.

Jusqu'en 2008, Hirst parvint à convaincre le marché de l'art de sa mystique. Le cabinet Lullaby Spring de 2002 a été vendu pour £ 9,6M incluant premium par Sotheby's le 21 juin 2007 sur une estimation basse de £ 3M.

Ce succès encouragea Hirst à produire de nouveaux cabinets, qui furent vendus presque immédiatement aux enchères avec des titres grandiloquents par Sotheby's, respectivement $ 7,1M incluant premium le 14 février 2008 et £ 5,2M incluant premium le 15 septembre 2008.

Un Lullaby Winter réalisé en 2002 a été vendu pour $ 7,4M incluant premium par Christie's le 16 mai 2007. De la même année et de même dimensions, le Lullaby Winter a vendre le 11 février à Londres par Christie's a une autre provenance, établissant que chaque cabinet n'était pas une pièce unique. Il est estimé £ 2,5M, lot 21.