28 févr. 2015

Méditation Terrifiante

Les bodhisattvas disposent des moyens les plus variés pour convaincre les fidèles. Ainsi Manjushri, le grand bodhisattva de la sagesse, peut prendre la forme apocalyptique de Vajrabhairava.

L'iconographie Tibétaine et Népalaise a développé les caractéristiques les plus effrayantes pour montrer Vajrabhairava, qui peut avoir jusqu'à 9 visages, 34 mains et 16 jambes. Une des deux mains principales plante un couteau dans une coupe formée par un crâne tenu par l'autre main principale. Tout en haut de la tiare, la figure moins courroucée de Manjushri adoucit le jeu tout en rappelant que cette horreur n'est qu'une émanation secondaire de la méditation du bodhisattva.

Le bronze doré présenté dans la vente de Christie's à New York les 15 et 16 mars est exceptionnel par sa taille, 99 cm de haut, et par la profusion de détails de la sculpture. Il est estimé $ 4M, lot 3203.

Vajrabhairava est debout, solidement campé sur ses deux groupes de jambes chacun. Les pieds sont posés sur un empilement en deux couches de gisants et animaux qui lèvent la tête, contredisant l'illusion de la mort. La base est un classique double lotus. La déité a sa tête habituelle de buffle à la bouche ouverte sur des crocs aiguisés. Diverses têtes complètent cette iconographie terrifiante.

Cette figure est liée au Bouddhisme Tibétain, mais du fait de la qualité de sa réalisation et de sa hauteur exceptionnelle elle ne peut provenir que des ateliers impériaux Chinois au premier siècle de la dynastie Ming, il y a six siècles.

Le Bouddha vendu pour HK$ 236M incluant premium par Sotheby's le 8 octobre 2013 mesurait seulement 55 cm de haut mais avait la marque impériale Yongle.