19 avr. 2015

La Construction de l'Equilibre

Sur une toile de petites dimensions, Piet Mondrian cherche l'équilibre absolu en traçant des lignes strictement horizontales et verticales qui s'interrompent ou pas quand elles se croisent. Elles forment des carrés ou des rectangles dont certains semblent dominants. Basiquement formés de non-couleurs, ces sous-espaces perdent leur déséquilibres respectifs quand certains sont remplis de couleurs pures.

En 1929, l'artiste parvient à simplifier cette structure à l'extrême, sans toutefois atteindre l'aboutissement suprême des carrés de Malevitch. Une seule ligne verticale et une seule ligne horizontale passent de bord en bord, divisant la toile en quatre zones presque égales. Les lignes interrompues complètent un carré dominant en bas à droite, proche des bords qui sont eux-mêmes divisés.

Le 14 mai à New York, Christie's vend une Composition No III avec rouge, bleu, jaune et noir, 50 x 50 cm, lot 6C estimé $ 15M, qui est un prototype et peut-être la plus importante peinture utilisant cette nouvelle géométrie. Le rouge profond en haut à gauche distrait l'attention du carré de non-couleur. Les deux autres couleurs avec le noir et une non-couleur remplissent les bandes étroites à droite et en bas du carré.

Mondrian est satisfait du résultat. Il donne cette peinture à Michel Seuphor qui est un des premiers critiques à soutenir activement cette nouvelle conception de l'art abstrait, et il réutilise cette géométrie efficace avec de nouveaux arrangements chromatiques.

Peinte en 1930 sur une toile de même dimension, Composition No II avec bleu et jaune a été vendue pour £ 12,4M incluant premium par Christie's le 4 février 2014.