3 avr. 2015

Une Ferrari sur le Grand Lac Salé

Le très beau cabriolet Ferrari 400 Superamerica est arrivé trop tard sur le marché. Cette élégante voiture carrossée par Pinin Farina avait toutes les qualités techniques pour plaire aux riches amateurs de puissantes voitures de sport, mais les limitations de vitesse réduisaient l'enthousiasme pour ce modèle qui était le plus cher du catalogue de la marque.

Très peu de 400 Superamerica ont été assemblées sur un châssis SWB. La troisième de ces voitures, réalisée en 1960, a été vendue pour $ 6,4M incluant premium par RM Sotheby's le 14 mars 2015.

La septième voiture sort d'usine en 1962. Elle est exposée par Ferrari au salon de l'auto de Genève puis par Chinetti au salon de New York. Les espoirs d'un développement du marché furent déçus : un seul client eut envie de posséder ce modèle : il acheta cet exemplaire, qui fut le dernier.

Il s'appelait Gus Stallings. Sa passion était de pousser les plus puissantes voitures au maximum possible de leur vitesse sur le Grand Lac Salé de Bonneville. Sa 400 Superamerica atteignit 233 km/h à la fin de l'année 1962.

Cette ultime 400 Superamerica SWB est estimée $ 7M à vendre sans prix de réserve par RM Sotheby's à Fort Worth TX le 2 mai, lot 222.