29 juin 2016

Improvisation pour Lautenwerk

Le 13 juillet à Londres, Christie's vend le manuscrit autographe d'une oeuvre de musique instrumentale par Johann Sebastian Bach, désignée sous la référence 998 au Bach Werke Verzeichnis (BWV). Il est estimé £ 1,5M, lot 129.

Ce manuscrit est un chef d'oeuvre de spontanéité qui nous fait entrer dans le processus créatif du plus doué des musiciens. Il a probablement été écrit en improvisation sur le recto verso d'une feuille de musique réutilisée. La feuille a été plus tard séparée en deux parties, probablement pour faciliter son utilisation.

L'écriture musicale est aisée mais l'élan créateur a failli la faire déborder de la surface du papier. La feuille est signée et intitulée dans un français approximatif "Prelude (Fuga, Allegro) pour la Luth ô Cembal". Le manuscrit est complet des trois mouvements.

Cette musique a été composée pour un instrument solo. La liste BWV la classe dans les oeuvres pour luth mais le catalogue de Christie's observe que cet opus n'était pas totalement compatible avec les luths de l'époque.

Elle était plus probablement destinée au Lautenwerk, un instrument similaire à un clavecin dont les cordes métalliques ont été remplacées par des cordes en boyau pincées. Le son mélodieux du Lautenwerk est favorable à des musiques rapides et enjouées. L'allegro du BWV998 peut être dansé.

BWV998 peut être daté autour de 1740, à l'époque où Bach confrontait pour ses amis le Lautenwerk avec le luth. Il possédait deux Lautenwerk. En dehors de ses mains expertes, cet instrument ne fut jamais populaire et disparut presque complètement. La page Lautenwerck de Wikipedia offre un enregistrement de BWV998 sur un Lautenwerk recréé.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Christie's :