27 juin 2016

L'Aube de la Peinture Anglaise

William Dobson était le fils d'un artiste décorateur anglais déconsidéré par ses débauches. Bien que peu de détails aient survécu sur sa biographie, il mena sans doute une vie similaire.

L'art est à l'honneur pendant le règne de Charles I, qui nomme Van Dyck en 1632 à la nouvelle position de Principal Painter in Ordinary du roi. Les collections royales sont immenses et abondent en Titien, Tintoret et Veronese. Le jeune William y a certainement accès. Il est le premier artiste natif d'Angleterre à pouvoir prétendre égaler les grands maîtres. La guerre civile en décidera autrement.

Le 6 juillet à Londres, Bonhams vend un autoportrait par William Dobson, huile sur toile 62 x 47 cm, lot 14 estimé £ 200K.

Dobson ne pratique pas la flatterie et tout au long de sa très courte carrière les portraits et auto-portraits sont impitoyables. A partir de 1643, ses portraits d'aristocrates royalistes regroupés à Oxford pour résister aux Puritains sont un témoignage cinglant de cette phase mal documentée de l'histoire d'Angleterre.

L'auto-portrait à vendre montre un jeune homme en pleine face avec une moustache épaisse, une bouche charnue et des yeux grand ouverts sur un regard droit. L'éclairage du visage sur un fond ténébriste rappelant Velazquez accentue l'effet luisant de la peau peut-être trop grasse. Dobson n'avait nullement besoin de l'influence de Van Dyck pour créer son style personnel.

Cette oeuvre exécutée en lourd impasto n'est pas encore affectée par la pénurie de matière de son époque plus prolifique d'Oxford. Elle a probablement été peinte en 1640 ou légèrement avant et est un des plus anciens exemples de l'art de William Dobson.

Je vous invite à regarder la video partagée par Bonhams. L'image est également offerte sur Wikimedia par la maison de ventes.



Portrait of the artist, bust length in a black tunic and white collar