10 juil. 2016

La Nouvelle Vérité de Galilée

Né en Toscane, Galileo Galilei s'intéresse à la physique appliquée. Sa position de professeur de mécanique appliquée, mathématiques, astronomie et architecture militaire à l'université de Padoue est idéale pour ses recherches : l'Arsenal de Venise a un besoin permanent d'améliorations technologiques et Galilée sera son Archimède.

Tout reste à faire dans son domaine et ses avancées sont fréquentes et nombreuses. En 1597, Galilée transforme le compas en un instrument d'analyse quantitative de nombreuses figures géométriques, dans un but d'applications militaires. Il publie cette invention prometteuse à compte d'auteur en 1606. Il répond l'année suivante par un autre livre à Baldassare Capra qui l'accusait de plagiat.

Un exemplaire de ces deux très rares petits livres reliés en un seul volume est estimé £ 250K à vendre par Christie's à Londres le 13 juillet, lot 40.

Galilée avait déjà compris que des observations méticuleuses du ciel permettent d'améliorer la modélisation des phénomènes physiques. En 1604 son observation d'une nova est une première exception au dogme d'Aristote sur l'inaltérabilité des cieux, considéré comme une vérité intouchable par l'Eglise.

La plus grande avancée scientifique de Galilée vient en 1609 quand un ami l'informe de la réalisation d'une lunette d'approche par Lippershey. Galilée veut regarder le ciel avec la méthode de cet opticien Hollandais. Après une phase frénétique d'essais et d'erreurs, Galilée obtient un instrument satisfaisant.

Le ciel vu par Galilée avec sa lunette astronomique est très différent du modèle classique. En quelques semaines le savant découvre la texture complexe de la Voie Lactée, la rugosité de la surface de la Lune et les satellites de Jupiter. Avec ces nouvelles informations l'astrologie perd d'un seul coup tout son sens.

Il faut faire vite pour ne pas tomber dans de nouvelles querelles d'antériorité. Galilée publie son livre Sidereus Nuncius (le Messager des Etoiles) à Venise en mars 1610. C'est trop pour les traditionalistes. Galilée a pris soin de taire l'hypothèse héliocentrique mais son livre réfute définitivement le système de Ptolémée. Les persécutions religieuses vont désormais commencer mais Galilée sait que ses observations et leurs conséquences sont scientifiquement irréfutables.

Une édition originale du Sidereus Nuncius est estimée £ 200K par Christie's dans la même vente que ci-dessus, lot 41.