20 juil. 2016

Le Cheval d'Enfer

Dévoilée en 2013 au Salon de l'Auto de Genève, la LaFerrari marque le retour de Ferrari au plus haut niveau des berlinettes homologuées pour la route, une position qui avait été bousculée dans les années précédentes par les variantes successives de la Bugatti Veyron.

La LaFerrari a une vitesse de pointe de 350 Km/h comparable à la Ferrari Enzo et est moins rare. 400 Enzo ont été produites de 2002 à 2004, et 499 LaFerrari de 2013 à 2015. Elle est surtout au côté de la McLaren P1 et de la Porsche 918 Spyder la pionnière de la propulsion hybride pour les véhicules de haut de gamme.

Son nom judicieusement choisi indique au public passionné que la LaFerrari est un aboutissement de la marque. Elle n'en est cependant qu'une étape. De nouvelles carrosseries sont à l'étude. La LaFerrari Aperta à toit rétractable sera dévoilée officiellement cet automne au Salon de l'Auto de Paris. La variante FXX-K pour la piste existe depuis 2015.

La LaFerrari a partagé avec la plupart de ses concurrentes une réalisation en série limitée vendue par avance, qui attise sur le second marché la convoitise des clients qui sont arrivés trop tard. La disponibilité d'un de ces véhicules devient un évènement très attendu et les prix dépassent de très loin le prix commercial d'origine.

Le 20 août à Monterey, Mecum vend une LaFerrari produite en 2014, lot S110 estimé $ 3,9M. Entièrement noire y compris son intérieur, elle est une parmi seulement trois LaFerrari peintes dans un très intense Nero Opaco. Son premier propriétaire l'avait nommée Cavallo Infernale par une étiquette métallique à la base du volant. Elle est quasiment neuve : 340 Km au compteur.