20 juil. 2016

Un Coupé par Bohman and Schwartz

Né dans une famille d'industriels du bois, Walter M. Murphy chercha fortune en Californie. En 1920 il ouvre un atelier de carrosserie à Pasadena en s'appuyant sur l'expérience professionnelle d'un de ses associés. Il n'a pas de concurrent pour l'automobile de luxe dans la région et devient le pourvoyeur de voitures Duesenberg pour la très riche clientèle de Hollywood.

Homme d'affaires avisé, Murphy n'avait donc pas une formation ni une vocation pour la carrosserie automobile. La cessation très soudaine de sa société en avril 1932 n'est pas liée à la crise économique car le carnet de commande était abondamment rempli. Murphy avait perdu pas mal d'argent dans un investissement et éprouvait le besoin de changer d'activité. Il deviendra l'année suivante un important concessionnaire de la Standard Oil Company.

Le repreneur de la société ne parvient pas à redémarrer l'activité. Cette situation est une opportunité pour deux anciens employés de Murphy, Bohman et Schwartz, qui s'associent pour traiter les contrats inachevés par leur ancien patron et proposer leurs services pour la transformation de carrosseries de toutes marques.

L'actrice Marie Dressler posséda brièvement une limousine décapotable assemblée par LeBaron sur une Duesenberg Model J long châssis, le sommet du luxe automobile à cette époque. Sa voiture est achetée en 1933 par le producteur et réalisateur de cinéma Roy Del Ruth.

Beaucoup plus jeune que Dressler, Del Ruth a besoin d'un luxe plus moderne. Il commande à Bohman and Schwartz la transformation de sa Duesenberg en coupé décapotable. Cette commande spécifique fait de cette voiture le seul exemple de coupé décapotable Model J LWB par B and S. Elle est estimée $ 3,5M à vendre par Mecum à Monterey le 20 août, lot S114.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Mecum :