6 août 2016

Ned Kelly en Chute Libre

Sidney Nolan prend comme porte-drapeau de sa propre critique sociale Ned Kelly, le plus terrible des outlaws Australiens. Dans une première série de 27 peintures en 1946, le mauvais héros est déshumanisé, avec une tête surréaliste transformée en téléviseur qui ne correspond pas à rien dans l'épopée du bushranger mais constitue une menace extrême pour le citoyen bien pensant d'aujourd'hui.

Les années passent. Le 31 août à Sydney, Sotheby's Australia vend Ned Kelly - Crossing bridge, huile sur panneau 122 x 153 cm peinte en novembre 1964, lot 17 estimé A$ 800K.

Ned Kelly a clairement perdu la partie. Sa morphologie est redevenue humaine mais il plonge au-dessus d'une rivière. A la même hauteur que lui son cheval tombe en chute libre les quatre fers en l'air. Cette image n'est pas une victoire de la civilisation contre le monstre brutal du bush. Le paysage est hostile dans une grande violence des traits et des couleurs.

Une même ambiance d'apocalypse anime une huile intitulée River Bank peinte trois semaines plus tôt dans les mêmes dimensions. La rivière sépare deux univers. Au premier plan une Lady Godiva sur sa mule erre seule et sans but. L'arrière-plan montre une ville brulée sous un ciel étouffant.

River Bank a été vendue pour A$ 1,65M incluant premium par Sotheby's Australia le 10 mai 2016 sur une estimation basse de A$ 600K.