10 sept. 2016

Un Jour dans la Vie de Gilbert et George

Gilbert et George forment un duo indissociable comme Castor et Pollux ou Laurel et Hardy. Chaque homme joue de son attirance pour son partenaire mais ils maintiennent l'ambiguïté de leur couple en évitant soigneusement d'admettre une relation sexuelle.

Ils étaient étudiants en sculpture quand ils ont déclaré que chacun d'eux étaient une oeuvre d'art pour l'autre. Ils en ont apporté la preuve en organisant des happenings où ils buvaient du gin. Leur message est socialement décalé et leur strict costume de ville enveloppe leur vraie personnalité d'un mystère indéchiffrable. La photographie, complément nécessaire aux happenings, est devenue leur activité principale.

L'un d'eux a expliqué que le travail à deux permettait d'effacer l'inhibition (self doubt) de l'individu. L'autre aurait pu déclarer la même chose. Ils suivent l'exemple de Flaubert ou de Magritte selon lesquels la force et l'originalité du message peuvent prendre à contre-pied une apparence bourgeoise banale.

Gilbert et George divisent la figuration en éléments qu'ils assemblent dans un cadre d'artiste. Le 5 octobre à New York, Phillips vend Day, réalisé en 1978, lot 16 estimé $ 600K.

Day est composé de seize panneaux 50 x 40 cm pour une dimension totale de 200 x 160 cm. Les images constituent deux registres troublants questionnant la signification de la vie quotidienne. Les quatre personnages du haut ne sont pas identifiables et leur activité n'est pas expliquée. Deux d'entre eux dorment par terre. Le bas est un double selfie coloré à la main en un rouge intense.

Day avait été vendu pour $ 276K incluant premium par Christie's le 14 mai 2003.