22 févr. 2018

Chartes de Couleurs Abstraites

En 1966 Gerhard Richter est occupé par l'anti-art. Pour le figuratif il copie ses photos floues. Cela ne suffit pas pour sa révolution picturale : il s'attaque aussi désormais à l'art abstrait.

Pour libérer l'abstraction de toute émotion, il imite les chartes de couleurs des marques de peinture industrielle, sans aucune fantaisie dans la composition géométrique. Les rectangles soigneusement alignés sont séparés par des bandes blanches.

Il commence l'année 1973 avec des monochromes gris puis tente de vrais dialogues abstraits entre le rouge, le jaune et le bleu. Au tournant de 1974 il se consacre à nouveau à ses Farbtafeln en laque sur toile dans lesquelles il supprime souvent les bandes blanches pour une stricte juxtaposition.

L'opus 359 peint en 1974 est le plus complexe et le dernier de cette série avec 254 x 254 cm et 4096 couleurs. Il a été vendu pour $ 3,7M incluant premium par Christie's le 11 mai 2004. L'autre extrême est le 353-1 20 x 20 cm avec 4 couleurs qui est aussi le premier sans bandes séparatrices

L'opus 357-2 peint en 1974, 121 x 124 cm avec 1025 couleurs séparées l'une de l'autre par les bandes blanches. Il a été vendu pour $ 4,1M incluant premium par Sotheby's le 14 mai 2008 et est estimé £ 5M à vendre par Sotheby's à Londres le 7 mars, lot 8.

Le sommet est atteint en 2007 avec l'opus 901, 196 panneaux d'aluminium laqués de 25 carrés chacun formant quand ils sont tous assemblés ensemble un carré de 680 x 680 cm et 4900 couleurs en un intéressant exemple d'art ajustable par l'utilisateur.