26 mars 2018

Crocodiles au Salon

Les crocodiles entrent en 1972 dans l'univers de Claude Lalanne quand elle utilise une première fois par galvanoplastie le cadavre d'une bête du zoo de Paris. Le crocodile entier en métal est accroché à la structure du dossier d'un siège.

Au fil des années Claude Lalanne édite progressivement un salon à crocodiles en bronze doré et cuivre avec des coussins en cuir. Le 13 décembre 2017 une paire de fauteuils faite en 1997 est séparée par Sotheby's avec une estimation de basse de $ 300K chacun. Avec des résultats à $ 980K et 1,15M incluant premium, les reptiles de Claude peuvent valablement gober les moutons de son mari.

La banquette conçue par Claude en 2006 est plus spacieuse, 79 x 140 x 74 cm à comparer aux 78 x 61 x 64 cm d'un fauteuil. Il y a désormais la place pour deux crocodiles dans une position similaire. La composition moins engoncée est plus plaisante.

Cette Banquette est éditée en 2007 en huit exemplaires et quatre épreuves d'artiste avec la marque du fondeur Figini. Le numéro 4/8 a été vendu pour € 460K incluant premium par Sotheby's le 24 mai 2016 sur une estimation basse de € 200K. Le numéro 2/8 est estimé € 600K à vendre par Tajan à Paris le 4 avril, lot 9.

Les Bureaux Croco de Claude Lalanne sont une conception différente avec la peau de bronze étalée sur le plateau. L'un d'eux daté 2009 a été vendu pour $ 2,17M incluant premium par Sotheby's sur une estimation basse de $ 350K dans la même vente que la paire de fauteuils évoquée ci-dessus.