17 mars 2018

Photographie d'un Minotaure

La revue Minotaure marque un tournant dans le surréalisme. Sous la direction de Skira et Tériade, le message est moins politique. Il s'agit avant tout d'offrir une littérature et des images inattendues et choquantes, propices au rêve et à la réflexion.

La couverture du Numéro 1 en juin 1933 n'est pas assurée par un surréaliste mais par Picasso. Il avait certainement la revue en tête quand il assista en 1934 avec Olga à la corrida qui déclencha sa Minotauromachie.

Bien que la photographie ne soit pas l'élément principal de la revue, Minotaure est un fertile champ d'expériences pour la photographie surréaliste, accueillant au fil de ses treize numéros de 1933 et 1939 les images osées de Man Ray, Brassaï et Bellmer.

Man Ray associe l'humour et le lubrique. Ses photos Anatomies de 1929 silhouettant en phallus la tête de Lee Miller anticipent de 3 ans la peinture Le Rêve par Picasso.

Le numéro 7 de juin 1935 dont la couverture est réalisée par Miro a en page de sommaire la photo d'une tête de minotaure par Man Ray. Il s'agit d'un nu féminin sur fond noir, occultant la tête et les mains. Les seins forment les yeux, le torse forme le museau, les coudes créent la courbure des cornes et les poils sous les bras sont les oreilles.

Un seul tirage photographique de cette image est connu, en format 15 x 24 cm. Il a été daté 36 mais sans doute postérieurement car le cachet porte l'adresse de l'atelier utilisé par Man Ray jusqu'à l'été 1935. L'image est divisée par une très fine incision médiane qui est une invitation à une impression sur une double page, non réalisée : à part Minotaure Numéro 7, aucune autre utilisation d'époque n'est connue.

Cet exemple iconique de photographie surréaliste est estimé $ 150K à vendre par Sotheby's à New York le 10 avril, lot 133.