29 avr. 2018

Entrée vers la Lumière

Avec son schéma immuable de blocs, Mark Rothko va encore plus loin que Malevitch dans l'élimination du figuratif et du narratif. Ses couleurs cherchent à se repousser l'une l'autre dans une confrontation dramatique qui est à chaque fois différente. Les exceptions méritent une explication.

Le No. 7 de 1954, huile sur toile 229 x 149 cm, a été vendu pour $ 21M incluant premium par Christie's à New York le 13 novembre 2007. Il revient dans la même salle de vente au lot 34 B le 17 mai. Le communiqué de presse du 20 avril annonce une estimation autour de $ 30M.

No. 7 est bien décrit par son sous-titre habituel qui n'annonce pas de couleur : Dark over Light. Un autre sous-titre parfois utilisé est White and Black on Red. Les deux blocs sont centrés mais le bloc supérieur noir est plus large que le bloc inférieur blanc. Cette partie sombre est très homogène en densité, ce qui est également inhabituel.

Un arrangement d'exposition justifie ces caractéristiques spécifiques.

Rothko composait très soigneusement ses oeuvres mais il prévoyait aussi leurs rôles respectifs. Il fallait que le visiteur soit capté dès son entrée dans la salle, sans que son attention soit attirée par des décorations ambiantes. En 1957 à Houston, Rothko accroche ce No. 7 dans la première salle. Le visiteur est attiré par la lumière intense émanant de cette fausse fenêtre blanche. Le noir a peu d'importance et sert essentiellement de faire valoir.

No. 7 n'était pas le meilleur Rothko dans la vente de novembre 2007. Une oeuvre plus petite mais plus orthodoxe datant de l'année suivante avait été vendue pour $ 34M incluant premium. Elle a été ensuite vendue pour $ 56M incluant premium par Phillips le 15 mai 2014.