26 avr. 2018

La Tête sans Visage

Etre une muse de Brancusi n'était pas une tâche difficile. Il avait rencontré très brièvement Margit Pogany en 1910 mais la forme de sa tête lui avait plu et l'inspira jusqu'au milieu des années 1920.

Les têtes sculptées par Brancusi ne sont pas abstraites. Il considère que tout ce qui déborde, essentiellement le nez et les oreilles, est inconvenant pour exprimer la réalité profonde d'un portrait. Il réduit progressivement ces excroissances à des ciselures de surface puis les enlève complètement.

Vers 1925 il réalise un buste en bois de 55 cm de haut sur le thème de La Jeune Fille Sophistiquée. Il prend comme modèle Nancy Cunard, sans le lui dire. Héritière des armateurs Cunard, elle mène une vie excentrique qui symbolise bien les années folles dans les cercles littéraires et artistiques Parisiens. Elle est sexuellement libérée et anarchiste, et ses accoutrements sont inspirés par l'Afrique.

La tête presque abstraite est un portrait. En comparant avec les photos de l'époque, on reconnaît par devant le front bombé et le menton fuyant, et par derrière la nuque raide. Cette muse dérangeante fait toujours sur les photos une moue désagréable que l'on croit revoir sur les rares incisions de la sculpture. Le chignon noué est une évocation de son habitude de porter des couettes.

Brancusi réalise un plâtre en 1928 puis un unique bronze poli en 1932. Ce bronze est resté installé sur la base en marbre conçue par l'artiste, pour une hauteur totale de 80 cm. Il sera vendu au lot 19 A par Christie's à New York le 15 mai. Je vous invite à regarder la video partagée par la maison de ventes.

Nancy Cunard a découvert tardivement qu'elle avait servi de modèle pour cette oeuvre. Après avoir longuement hésité pour son interprétation entre un buste et un torse, elle a exprimé son admiration pour l'artiste.