17 mai 2018

Le Divin Garçon

En 2017 les commissaires-priseurs Rouillac père et fils inspectent une huile sur toile 72 x 59 cm au domicile d'un particulier. L'expertise sera formelle après confrontation de la toile avec les oeuvres du Musée du Louvre. C'est une peinture authentique par les frères Le Nain.

Elle montre le jeune Christ à l'âge des prises de conscience, agenouillé devant les symboles de la Passion. Il est vêtu d'une ample tunique blanche, symbole de pureté. La lumière vespérale est mystique.

Cette image inédite ajoute un nouveau thème à l'iconographie Chrétienne. On connaissait le Christ nouveau-né dormant sur la croix. Le graveur Wierix, mort en 1619, avait édité l'image d'un jeune saint adulte dans une position similaire. Aucune image du Christ dans le même rôle n'était connue jusqu'à ce jour. Un peu plus tard Murillo sera un des très rares artistes à considérer la pré-adolescence du Christ, dans des attitudes moins mystiques.

Le rôle du Christ est joué sur cette peinture des Le Nain par un jeune garçon d'environ douze ou treize ans avec un beau visage encore poupin, la peau claire et les cheveux blonds. Cet enfant très reconnaissable apparaît à plusieurs âges dans des oeuvres des Le Nain, comme un ange et ensuite un jeune paysan.

La petite dimension de cette toile indique qu'elle a été réalisée pour un usage de dévotion privée. Il est difficile de comprendre pourquoi aucun exemplaire similaire n'est connu, d'autant plus qu'elle correspond bien aux nouvelles tendances de la Contre-Réforme considérant que la vie du Christ doit être analysée dans sa globalité. Sur ce point le pressentiment des Vierges tristes par Botticelli constitue un précédent.

Le Nain a traité ici l'âge de sagesse où le Christ comprend et accepte pour la première fois son destin. Le même passage est important pour les rois de France qui sont assistés par une régence jusqu'à l'âge de 13 ans. De 1643 à 1651 le roi Louis XIV est mineur. Une fois que le roi a commencé son règne personnel, il est possible que le Christ enfant ait eu un bien moindre intérêt pour les clients du seul survivant des frères Le Nain.

Cette peinture de l'Enfant Jésus méditant sur les instruments de la Passion est estimée € 1M à vendre par Rouillac à la vente annuelle Garden Party au Château d'Artigny le 10 juin, lot 60. Des attentes plus élevées avaient été annoncées avant que cette oeuvre soit classée Trésor National Français.

Je vous invite à lire l'essai partagé par Rouillac qui contient de nombreuses illustrations convaincantes pour démontrer l'importance de l'oeuvre. La vidéo est partagée par la maison de ventes.

Présentation d’un tableau inédit des frères Le Nain from ROUILLAC on Vimeo.