25 mai 2018

Le Jeu du Conflit

La théorie des jeux développée dans les années 1940 par John von Neumann s'applique aux interactions dans lesquelles chaque participant ignore la stratégie des autres. Le but de la théorie est de prédire la conclusion en considérant les éléments pertinents de la situation et l'axiome selon lequel tous les jeux aboutissent à un équilibre.

Les mathématiciens ont proposé des modèles pour des situations impliquant plusieurs joueurs coopératifs ou non coopératifs. Le Nobel Memorial Prize in Economic Sciences a été décerné en 1994 à Harsanyi, Nash et Selten pour des travaux réalisés dans les années 1950 et 1960.

Thomas Schelling n'était pas un mathématicien mais un expert Américain en comportements politiques. Dans son livre séminal The Strategy of Conflicts publié en 1960 il réoriente la théorie des jeux vers des considérations pratiques, étudiant l'impact des promesses, des menaces, des attaques surprise et des méfiances mutuelles.

Conseiller de plusieurs présidents, il étudie plus particulièrement le fait que la dissuasion nucléaire aboutit en fait à un équilibre de coopération entre les parties antagonistes sans augmenter le risque d'un conflit ouvert. L'influence de ses théories sur les stratégies de la politique étrangère contemporaine est considérable, même si la presse qui relate les évènements pour le grand public ne peut pas la voir.

Le Nobel Memorial Prize in Economic Sciences a été décerné en 2005 à Aumann et Schelling. La médaille et le certificat Nobel de Schelling sont vendus par Nate D. Sanders dans une vente en ligne qui se termine le 31 mai, lot 1.