24 mai 2018

Les Diamants de l'Aigle Blanc

Après la guerre Franco-Prussienne de 1870 les deux pays renforcent leurs alliances respectives. La Russie qui a des besoins de développement industriel cherche des investisseurs en France. De 1888 à 1914 les emprunts Russes sont immensément populaires auprès des petits épargnants français.

A partir de 1892 des accords militaires suivent cette coopération économique entre la France et la Russie. En 1904 et 1907 la Grande-Bretagne fait alliance avec les deux pays.

La tension monte dans les Balkans et un nouveau pas en avant serait utile. En août 1913 une délégation menée par le général Joffre, chef suprême des armées françaises, est reçue par le tsar Nicolas II.

Selon les principes de la diplomatie cette délégation est reçue avec les plus grands honneurs. Joffre est décoré de l'Ordre de Saint Alexandre Nevski qui est la plus haute distinction masculine russe après l'Ordre de Saint André.

Le principal adjoint de Joffre pour cette mission est le général d'Amade. Pour respecter les prérogatives hiérarchiques, d'Amade reçoit une distinction légèrement inférieure à celle de Joffre, l'Ordre de l'Aigle Blanc, avec un honneur supplémentaire rare à cette époque pour cette distinction qui consiste à sertir l'insigne et la plaque d'un pavage de diamants.

Ces deux bijoux en or, vermeil, diamants, rubis et émail sont à vendre ensemble par Millon à Paris Hôtel Drouot le 30 mai, lot 424. Le communiqué de presse de Drouot annonce une estimation entre € 600K et 800K. L'insigne haut de 11 cm et pesant 140 g est orné de l'aigle à deux têtes et de la couronne impériale. Le coffret et le ruban sont inclus dans le lot.