25 mai 2018

Transition à St Petersbourg

Amateur d'art, le Tsar Alexandre I est désolé de la déchéance de la manufacture impériale de porcelaines de Saint Petersbourg, une des plus anciennes en Europe, créée par l'impératrice Elisabeth en 1744.

Son très dynamique chef de cabinet, le comte Gouriev, est chargé de restituer à cette production un prestige digne de l'empereur. Il embauche des techniciens et des artistes compétents de Berlin et Sèvres. Peintre sur porcelaine à Sèvres de 1802 à 1813, Swebach est à Saint Petersbourg de 1815 à 1817.

L'activité de l'usine pendant le règne d'Alexandre est dominée par les assiettes décorées dans un style néo-classique. Les collections de son musée conservent un petit vase en porcelaine dorée de 57 cm de haut peint à l'émail par Swebach avec une scène de chasse copiant une huile de la collection impériale. Cette pièce a déjà la forme à corps ovoïde et deux anses rapportées et le type de décoration qui feront la plus grande gloire des porcelaines monumentales de présentation pendant le règne suivant.

Le développement technologique de cette ligne de production est en effet à attribuer au règne d'Alexandre. Quand il meurt à l'automne 1825, la manufacture réalise un vase pour lui rendre hommage, avec d'un côté son profil et de l'autre le mot Russia dans un globe. Cette pièce de 2 m de haut est un exploit technique sans précédent dans toute l'Europe.

Le 5 juin à Londres, Sotheby's vend une paire de vases à anses de 1,37 m de haut, lot 414 estimé £ 1M. Chaque vase est décoré d'un paysage signé par un peintre de la manufacture, respectivement Kornilov et Stoletov, et daté 1825.

Les images originales dans le goût de Karl von Kügelgen n'ont pas été identifiées. 1825 est très certainement la date de la peinture des porcelaines. Elles ne portent pas de monogramme impérial et sont à positionner à la fin du règne d'Alexandre. L'accès au pouvoir de Nicolas I fut proche d'une guerre civile et une opération de prestige pour ce nouveau Tsar apparaît en effet comme impensable à cette date.