11 juin 2018

Bouche d'Or des Chrétiens

Jean apprend la rhétorique et la culture grecque à Antioche avec le maître païen Libanius. Une période d'ascèse extrême met fin aux péchés de sa jeunesse qui étaient inacceptables, incluant le théâtre, l'éloquence profane et la gastronomie.

Ordonné prêtre en 386 CE, Jean clame ses homélies à la cathédrale d'Antioche. Il commente la Bible pour fustiger les riches et susciter les charités, et méprise les moines qui s'isolent plutôt que de se confronter aux réalités de la vie. Auteur imaginatif et fécond, orateur convaincant et adversaire permanent de toutes les corruptions, il est surnommé Chrysostome qui signifie Bouche d'Or.

Nommé archevêque de Constantinople en 397 il est désormais à contre-emploi. Par exemple il ne sait pas exploiter avec diplomatie une véritable victoire morale contre l'impératrice et continue à la comparer à Herodiade et Jezabel.

Ses sources préférées pour pourfendre les péchés et les abus et pour convertir les païens sont la Genèse, les Psaumes, les Evangiles de Matthieu et Jean et les Actes des Apôtres. Ses textes exemplaires ont été recueillis par son audience et retranscrits pieusement par les moines du Moyen-Age.

Le 3 juillet à Londres, Sotheby's vend un recueil manuscrit en grec de 44 homélies de St Jean Chrysostome sur l'Evangile de St Matthieu, lot 8 estimé £ 200K. L'analyse paléographique indique que cette copie a été réalisée à Constantinople à la fin du IXème siècle.

Ce livre 30 x 21 cm démontre le style très spécifique de Jean Chrysostome. Les citations directes de l'Evangile sont écrites en lettres majuscules pour bien séparer ces textes de leurs commentaires par l'orateur contre le matérialisme des riches.