3 juin 2018

Cent Daims et Quelques Grues

Le thème des cent daims est un rébus apporteur d'auspices, comme souvent dans l'art Chinois. Cent n'exprime pas une quantité réelle mais une multitude. Cent daims évoque par homophonie la réussite d'une longue carrière. Le pelage est de couleur variée sauf une bête qui est blanche pour une homophonie entre un et cent.

Deux vases de forme pansue aux cent daims portant la marque impériale de l'empereur Qianlong ont été vendus par Christie's : € 2M incluant premium le 14 décembre 2011 sur une estimation basse de € 350K, et € 4,15M incluant premium le 13 décembre 2017 sur une estimation basse de € 500K.

Sur ces deux vases de 45 cm de haut, les daims sont répartis avec des activités tranquilles dans un paysage. Les deux pièces sont en yangcai, la technologie transférée à Jingdezhen du falangcai des étrangers qui apportait à la porcelaine de Chine ses couleurs les plus somptueuses.

Le décor trop luxuriant ne semble pas dans le goût du début du règne mais la production n'est certainement pas non plus trop tardive. Jingdezhen n'était pas motivé à maintenir la difficile et coûteuse technologie du yangcai, réservée à de rares commandes spécifiques de la cour impériale.

Un vase de 28 cm de haut, piriforme avec un long col surmonté d'un bulbe, a été apporté par un client au bureau Parisien de Sotheby's, soigneusement rangé dans une boîte à chaussures. Il porte la marque impériale de Qianlong et offre au-delà des daims d'autres auspices comme une double frise de ruyi et des grues, oiseaux dont le plumage blanc est symbole de vieillesse et longévité.

Ce thème dans cette forme est extrêmement rare. Le vase conservé au Musée Guimet a aussi les ruyi mais n'a pas les grues. Une telle rareté n'est pas surprenante dans l'extrême variété des porcelaines Qianlong. Ce qui rend exceptionnel le specimen apporté à Sotheby's est la splendide conservation des émaux yangcai.

Les archives impériales ont enregistré par deux fois ce thème mixte en yangcai avec ruyi, daims et grues, pendant la 30ème et la 34ème années du règne, 1765 et 1769 CE. Dans la vidéo partagée par Sotheby's l'expert Nicolas Chow indique la 34ème année comme date probable. Ce vase est estimé € 500K à vendre par Sotheby's à Paris le 12 juin, lot 1.